Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

wiki:linux

Table des matières

Infrastructure Linux à l'UFR

Pour toute question concernant l’infrastructure Linux à l’UFR, vous pouvez directement contacter Pierre Letouzey.

L’UFR propose deux salles de TP sous Linux : 2031 et 2032. Ces deux salles contiennent une cinquantaine de PC en tout, utilisant le système Debian 10 (buster). En plus des PC, voici ci-dessous une liste des serveurs également disponibles.

Note: toutes ces machines proposent les mêmes comptes utilisateurs (login, password, fichiers personnels communs à toute l’UFR).

Attention: l’accès distant ssh à ces machines se fait uniquement par clé publique/privée, et non par mot-de-passe unix (voir la page Connection distante).

Voir également la page Logiciels sous Linux pour plus de détails concernant les logiciels proposés sur ces machines.

lulu

Le serveur lulu est le nouveau serveur de calcul Linux, disponible depuis 2018. Il propose exactement les mêmes programmes que les PC des salles de TP. Vous pouvez l’utiliser si vous êtes à distance ou en cas de besoin en calcul longue durée. C’est une machine fortement multicoeur avec beaucoup de RAM. Néanmoins merci d’avoir un usage raisonnable de ces ressources.

Attention !: ce serveur lulu est uniquement sur le réseau interne UFR. Pour s’y connecter depuis l’extérieur, effectuer un “rebond” via un autre serveur, par exemple lucy (cf. ci-dessous). Avec un ssh moderne, ceci peut se faire très simplement en une seule étape:

ssh lulu -J lucy.informatique.univ-paris-diderot.fr

Evidemment, si votre login à l’ufr n’est pas le même que votre login de départ (chez vous), il faudra l’indiquer:

ssh MonLoginUfr@lulu -J MonLoginUfr@lucy.informatique.univ-paris-diderot.fr

Pour éviter de taper ce genre de commande à chaque fois, vous pouvez ajouter les lignes suivantes une fois pour toute dans votre ~/.ssh/config (en remplaçant les deux MonLoginUfr par ce qu’il faut):

Host lulu.ext
ProxyJump MonLoginUfr@lucy.informatique.univ-paris-diderot.fr
HostName lulu
User MonLoginUfr

Maintenant un simple ssh lulu.ext mènera à lulu via lucy.

lucy / lucette

Le serveur lucy sert à piloter toute cette infrastructure Linux. Techniquement, il sert surtout de serveur NFS et d’hôte pour containers LXC (tels que lulu ou lampe, qui sont des machines virtuelles). Les programmes usuels (édition, programmation, …) n’y sont pas installés, donc ne pas s’en servir comme machine de travail. Par contre cette machine est visible à la fois sur le réseau exterieur (avec le nom lucy) et sur le réseau interne UFR (avec le nom lucette), et peut donc servir de point d’accès pour un rebond ssh (cf. paragraphe précédent), ou au contraire comme point de sortie.

lampe

Il s’agit d’un serveur web pédagogique. Il propose des services apache (avec php) et mysql. Une page web placée dans votre compte à l’UFR dans ~user/public_html/ apparaîtra dans http://lampe/~user/.

Tout comme lulu, ce serveur est uniquement visible depuis le réseau interne de l’UFR. Pour accéder aux pages web de lampe à distance, on peut utiliser un tunnel ssh. Prérequis: avoir déjà configurer son accès ssh à au moins une machine de l’UFR, par exemple lucy ou lulu, voir plus haut. Ensuite, deux méthodes au choix:

  • Un tunnel “simple” via ssh -L : cela oblige à connaître le port du ou des service(s) voulu(s) sur lampe (souvent 80) et disposer d’un port libre sur sa machine (souvent 8080 convient). Lancer chez vous (et laisser tourner) une commande du style ssh lucy -L 8080:lampe:80. Enfin, il faut remanier un peu l’URL de la page voulue: http://lampe/~user est maintenant disponible chez vous à l’adresse http://localhost:8080/~user.
  • Un tunnel “dynamique” via ssh -D : Avantage, avec cette méthode, pas besoin de savoir quel(s) port(s) de lampe on vise, et moins de remaniement d’URL. Lancer chez vous (et laisser tourner) une commande du style ssh lucy -D 1234. Inconvénient: il faut ensuite régler son navigateur pour qu’il utilise provisoirement ce tunnel comme proxy socks. Par exemple, avec firefox, aller dans Preferences/Network Settings, puis activer “Manual Proxy Configuration” et indiquer localhost comme SOCKS Host et 1234 comme port. La page voulue devrait alors être accessible dans votre navigateur, à condition d’utiliser le nom de domaine complet, par exemple http://lampe.informatique.univ-paris-diderot.fr/.

lucien

C’etait le serveur historique de ces salles de TP Linux, datant de 2006 ! Il n’est maintenant plus en service. Son nom sur le réseau interne UFR était bouchon.

wiki/linux.txt · Dernière modification: 08/04/20 19:29 par Pierre Letouzey